Recherche

Télé Déculottée

La télé décryptée par Pauline

Catégorie

NRJ12

Bien sûr, vous vous demandez pourquoi réserver une rubrique à la chaîne NRJ12 et pas aux autres ? Simplement parce que le positionnement de cette chaîne, qui naît en 2005, est du pain béni pour les auteurs de télé-déculottée. Car sans eux, le règne de Nabilla aurait été de courte durée. Sans eux, les anciens candidats d’émissions diverses qui souhaitent poursuivre leur carrière auraient bien vite disparu. Ciblant un segment de la population bien déterminé et jeune – malgré les dires de la chaine, qui affirme être transgénérationnelle, la programmation ne laisse personne indifférent. Des Anges de la téléréalité, jusqu’aux Frenchies, en passant par l’Ile des Vérités, ils ont créé leur propre type d’émissions, même si ces dernières sont challengées depuis peu par W9. Un savoir-faire en matière de télé-réalité à son paroxysme.

L’Ile des Vérités: récit d’un naufrage

La plage vous manque ? Le soleil, la chaleur, le sable fin ? Ne vous inquiétez pas, NRJ 12 a pensé à vous et vous emmène vers une destination paradisiaque, l’ « Ile des Vérités ». Lire la suite

Publicités

Thom-Thom et Nana à Paris

Après Hollywood, c’est à Paris que Thomas et Nabilla, le « couple phare » de la téléréalité française a décidé de poser ses valises. Lire la suite

Les Anges de la Téléréalité, ce précieux trophée…#2

Dans notre premier article, nous avons montré que le cadre du tournage des Anges rendait la participation à l’émission attractive pour les candidats de téléréalité. Mais l’argument qui va suivre est tout aussi important. Lire la suite

Les Anges de la Téléréalité, ce précieux trophée… #1

ImageCrédits photos (La Grosse Equipe/ NRJ12)

Au fil de nos articles, le mot « téléréalité » est un terme que nous avons approfondi. En revanche, le mot « Anges » est encore inconnu à nos oreilles. Depuis quand les candidats de téléréalité sont-ils associés à des Anges ? Ils font la fête, mentent, boivent, draguent, mais la société de production La Grosse Equipe a choisi d’intituler son programme de cette manière, depuis déjà 6 saisons. Lire la suite

Giuseppe Ristorante, l’addition est salée.

Il était tombé dans l’oubli, on pensait qu’il avait trouvé chaussure à son pied et que sa mère l’avait laissé en paix, mais non, Giuseppe a fait son grand retour, cette fois-ci sur NRJ12.

Le pitch : Giuseppe, que l’on avait découvert dans « Qui veut épouser mon fils? » avec sa mère Marie-France, revient sur nos écrans pour tenter l’aventure américaine. Ils seront accompagnés de Pasquale, le père de Giuseppe, et de sa sœur Antonia, la famille ayant pour but de gérer un restaurant italien à Miami et d’atteindre un chiffre d’affaire de 30 000$ en un mois.

Image

L’idée est plutôt bonne. On connaît Giuseppe et sa mère, et on sait que ce sont deux fortes têtes capables d’animer le programme et de le rendre mouvementé, pour le plaisir des téléspectateurs.

Pourtant, la déception pointe le bout de son nez au fil de quelques épisodes. On tourne en rond : le restaurant n’accueille pas de clients, la cuisine n’est pas à la hauteur, et Giuseppe s’énerve mais sans jamais se remettre en question. Il se révèle rapidement être un personnage plat, qui n’a pas grande chose à montrer en dehors de son aspect macho et qui non seulement agace par sa confiance en lui, mais surtout, n’intéresse pas.

La vraie personnalité intéressante du programme est finalement Marie-France, la mère. Elle pourrait presque avoir une émission à elle toute seule. Franche, possessive, elle se montre très drôle et particulièrement attachante. En outre, elle possède une qualité dont son fils ne sait pas faire preuve devant les caméras : l’autodérision. Marie-France s’emporte, Marie-France rouspète, mais c’est pour notre plus grand plaisir. A l’inverse de son fils, c’est un personnage entier, qui sait attirer l’attention et qui anime le programme. Elle sait même mettre de l’eau dans son vin quand la situation avec les serveurs s’envenime. On adore particulièrement quand elle suit son fils à ses rendez-vous galants ou quand elle s’habille en adolescente sortie de Flashdance pour aller faire du sport. C’est un atout de taille pour le programme, et NRJ12 aurait pu encore plus l’exploiter.

Alors pour quelles raisons l’émission a-t-elle fait un flop?

–       Beaucoup d’aspects sont au rendez-vous pour une réussite du programme : le soleil, la mer, les jeunes gens plutôt gâtés par la nature, les histoires d’amour et les disputes : bref, les ingrédients qui assurent d’habitude la réussite d’NRJ12.

–       Des idylles naissent entre les serveurs du restaurant, ce qui devrait assurer un certain attachement du public. Mais ces idylles se  concrétisant trop rapidement, elles empêchent d’entretenir un lien avec le spectateur par le suspense. Dans les Anges de la Téléréalité 5, la relation entre Benjamin et Aurélie met plusieurs épisodes à se construire et les téléspectateurs ont le temps de s’attacher au couple naissant. Ici, Amandine et Nicolas se mettent trop rapidement en couple et ne tiennent pas suffisamment le téléspectateur en haleine. La naissance d’une relation entre deux participants est un scénario que les producteurs connaissent bien. Ils savent que cela crée du trafic, mais à l’inverse, si le téléspectateur est trop vite satisfait, il délaisse alors le programme, et c’est ce qui se passe ici. Quand au couple Nikkie/ Anthony, on a du mal à le comprendre.

–       La production a certes fait venir un guest : Garry Dourdan des Experts Miami, ce qui promettait une forme de réussite au programme, mais une fois encore c’est un flop. Malheureusement, rien n’est organisé pour sa venue, et le mythe NRJ12 s’effondre. Lorsque Kim Kardashian vient à la villa des Anges 5, elle est accueillie avec classe, et permet à la chaine d’attirer de l’audience et de la fidéliser. Ici Garry Dourdan vient trop tôt, et n’est pas accueilli comme il se doit. Le moment frise même le ridicule avec un « naïte to mice you » de Giuseppe, qui n’a pas su apprendre une phrase d’anglais. On en serait presque gênés.

–       La différence de Giuseppe Ristorante avec les Anges de la téléréalité, c’est que le programme sur la famille italienne manque de péripéties, qu’elles soient amoureuses ou non. Alors que dans les Anges de la Téléréalité les participants ont un but professionnel et offrent donc de la matière pour le montage, les journées sont plutôt vides pour les participants de Giuseppe Ristorante. Alors que les soirées devraient être animées par le service au restaurant, les clients ne sont pas au rendez-vous et la mauvaise gestion empêche d’avoir réellement des choses à montrer à l’antenne. Les disputes entre participants fournissent certes un peu de croustillant, mais il manque une Nabilla pour porter le programme.

–       Pasquale et Antonia, sympathiques et plus agréables que le macho Giuseppe, sont des personnages trop effacés qui ne suffisent pas à rendre ce programme attractif. Quand le téléspectateur la découvre, il pense que la famille sera à même de tenir ce restaurant. Il imagine bien le Pasquale en Padre Italien se mettant aux fourneaux pour toute la tribu, et favorisant le succès du restaurant avec sa cuisine familiale. Résultat : une quinzaine d’épisodes sont passés, le restaurant ne marche toujours pas, la cuisine est une grande déception, la promesse de la communication n’est pas tenue et le téléspectateur, voyant que rien ne bouge, se détourne du programme et zappe… pour le plus grand bonheur de la chaine W9 qui diffuse « les Princes de l’Amour » au même moment.

Pauline V.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑