Plus de six mois ont passé. Télédéculottée survivait, mais manquait cruellement de nouveauté. Pendant tout ce temps, ma passion pour la télévision  n’avait pas disparu, elle attendait simplement un électrochoc pour que mes doigts pianotent à nouveau sur mon clavier, que les mots s’alignent et que mes pensées soient ici retracées.

Cet électrochoc ? La villa des coeurs brisés. Lire la suite

Publicités